Epargne

Plan épargne logement : comment gérer son PEL ?

Plan épargne logement
Avatar
Écrit par LeFrenchGuy

Le plan épargne logement est sans aucun doute l’épargne la plus utilisée en France. Avec un excellent taux de rémunération de 2 %, il donne la possibilité de souscrire à un prêt immobilier. La personne qui souscrit dispose de 10 ans pour faire une épargne. Quand le compte atteint sa 15e année, il est changé en livret d’épargne classique. Attention toutefois, car pour profiter de ses avantages, il est nécessaire de savoir bien le gérer.

Qu’est-ce qu’un Plan épargne logement ?

Le plan épargne logement est une épargne qui est entièrement régie par la loi. Il vous donne la possibilité de souscrire à un prêt immobilier et d’avoir une prime versée par l’État à hauteur de 1525 euros (sous conditions préalables). En termes de versements, il y a un dépôt minimum tous les ans ainsi qu’un montant maximum à verser.

Généralement le plan épargne logement ou PEL a une durée de 4 ans et l’argent sera bloqué pendant les 4 premières années du plan. Si vous avez ouvert cette épargne avant le 1er mars 2011, sachez qu’il pourra être transmis à vos successeurs. S’il a été ouvert après cette date, le PEL prend fin au bout de 15 ans et au-delà de 10 ans, il ne sera plus possible de faire un versement.

Un taux avantageux pour les souscripteurs

Le taux du PEL dépendra uniquement de la date de souscription au plan épargne logement. Ils ne sont pas tous soumis au même taux. Aussi, différemment à d’autres livrets, ce taux est connu à l’avance et ne change plus tout au long de son obtention. Voici l’exemple du taux brut année par année :

  • 1 % pour toute souscription à compter du 1er août 2016 (taux en vigueur en 2019)
  • 1,50 % pour toute ouverture de compte du 1er février 2016 au 31 juillet 2016
  • 2 % pour toute ouverture d’un PEL du 1er février 2015 au 31 janvier 2016
  • 2,50 % pour tout PEL ouvert du 1er août 2003 au 31 janvier 2015

Plan épargne logement

Comment faire pour avoir un maximum de rendement avec son PEL ?

  • Le respect des conditions de versement : à l’ouverture de votre plan épargne logement, un versement de 225 euros tout au moins vous sera demandé, avec un versement minimum de 540 euros pendant une année. Il vous sera possible d’y apporter des fonds à tout moment, mais sans dépasser le plafond de 61 200 euros.
  • Ne rien toucher pendant 4 ans : dans tous les cas, il ne vous sera pas possible de retirer de l’argent de votre PEL avant cette période. Vous pouvez par la suite récupérer votre argent et les intérêts produits. Si vous enfreignez cette règle, votre compte pourra être fermé. Toutefois, il n’est pas recommandé de laisser son compte inactif trop longtemps.
  • L’ouverture d’un plan par personne : il faut savoir qu’il ne doit y avoir qu’un plan épargne logement par personne. Toutefois, le détenteur d’un compte épargne logement peut souscrire à un PEL, mais à condition qu’il soit dans le même établissement. À titre d’exemple, un couple ayant trois enfants peut donc avoir 5 PEL.
  • L’optimisation de ses versements : certes, il est avantageux d’ouvrir un plan épargne, mais le fait de l’alimenter c’est mieux. Le minimum de versement est de 45 euros le mois, 135 euros tous les 3 mois ou 270 euros tous les 6 mois.

À propos

Avatar

LeFrenchGuy

Le French Guy est un blog généraliste sur lequel je partage mes inspirations lifestyle, mes conseils de voyage, mais aussi des articles à destination des entreprises et des billets de blog sur la technologie et le web.

Enjoy !

Laissez un commentaire